Les origines et les pratiques du shiatsu

A travers le monde chaque tradition possède depuis tous temps ses propres techniques corporelles utilisant les mains pour nous soulager, nous soigner, nous reposer ou nous détendre.

 9

Le shiatsu (指圧, shiatsu?, littéralement « pression des doigts ») est la technique japonaise issue de la médecine  chinoise.

Cette méthode aborde le patient dans sa globalité et cherche par le toucher à équilibrer ou reéquilibrer l’énergie circulant dans les méridiens du corps.

3

Il apporte détente physique et psychique et s’inscrit dans le cadre de la prévention, à court , moyen ou long terme visant à maintenir ou améliorer le bien être et la santé.

Le praticien utilise principalement le pouce, la paume ou la pulpe des doigts pour exercer des pressions plus ou moins profondes sur des zones ou des points précis le long des méridiens d’acupuncture. Ces derniers sont aussi stimulés par des étirements et des mouvements articulaires.

8

De nombreux styles de shiatsu sont pratiqués en raison de la diversité des enseignements proposés et de l’orientation du praticien.

Le Zen Shiastu

Grâce aux travaux reconnus de Tokujirō Namikoshi Senseï , le ministère de la santé reconnait officiellement le terme « shiatsu ».  En 1957  le ministère de la santé japonais édite dans le livre Théories et pratiques  du shiatsu  la définition suivante : « Le Shiatsu se réfère à l’utilisation des doigts (shi) et des paumes des mains pour appliquer des pressions (atsu) sur des régions déterminées du corps, avec l’intention de corriger les déséquilibres du corps et pour maintenir et préserver la santé … ».

A la même période Shizuto Masunaga, élève de Namikoshi Senseï, intègre dans ses études cliniques et dans ses soins de shiatsu les connaissances et les principes théoriques de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) comme la notion de yin /yang , le principe des 5 éléments ainsi que les Kyo-Jitsu (pleins/vides) et de sa méthode de traitement associée Ho-Sha,

Une approche nouvelle traitement du shiatsu nait alors, propre à Shizuto Masunaga : le zen shiatsu

Le zen shiatsu est à l’origine des styles de shiatsu pratiqués en Europe depuis 1980.

David Gillaizeau s’en inspire largement en utilisant deux de ses principes  : le rééquilibrage des énergies dans les 12 méridiens du corps humain et l’utilisation des fondamentaux de la médecine chinoise et de l’anatomie   (équilibrage du yin et du yang).

David Gillaizeau s’inspire également du Shinzoku shiatsu de crée par professeurChristophe Davy qui fonde son approche sur un travail en profondeur des méridiens pour atteindre des zones peu accessibles et interagir sur la structure squelette/muscles. Pour cela il utilise le souffle comme premier mouvement. Cette ventilation ample et profonde permet de mobiliser l’ensemble du corps et aide les techniques de mobilisation, de tenions/ relâchements, de pressions…. Cette pratique demande une participation active du patient pendant la séance et après la séance, celui-ci doit devenir acteur dans sa démarche de soin.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *